Le contexte social de l’émergence du coaching

Lien historique du coaching avec les problématiques et les évolutions caractéristiques de la période de sa naissance.

Dans le contexte de mondialisation, de l'accélération de la transmission des informations et des échanges, les entreprises doivent faire face, s'adapter à une concurrence qui semble sans limite pour répondre à un marché de plus en plus exigeant. Par conséquent, le monde de l'entreprise devient de plus en plus difficile pour les hommes et les femmes qui la composent et qui doivent répondre présent au « culte de la performance et de la productivité » et son pendant le consumérisme. Dans cette « jungle économique » l'homo-oeconomicus perd ses repères (nous sommes passés d'un marché de l'offre à un marché de la demande et paradoxalement avec pléthore coté offre!). Même les cadres des entreprises vivent une détérioration de leur situation (Dupuy, 2005). Perte de repères, perte de sens: le coaching offre un lieu, un temps pour prendre du recul, prendre du temps pour trouver, donner un sens à sa vie personnelle et professionnelle

Effet de mode, danger de manipulations pour certains détracteurs (il en faut, ils permettent ainsi d'élever le débat et de clarifier le métier de coach) tels que l'expriment Gori & Le Coz (2006) et plus récemment Guilhaume (2009) décrit le coaching comme une violence euphémisée. Opportunités marketing pour d'autres en utilisant, s'appropriant le terme de coach dans une activité où il exerce plus du conseil. Par exemple dans le domaine de l'habitat là où il y avait des décorateurs d'intérieur il y a maintenant des coachs d'intérieur. Certains coiffeurs font évoluer leur statut en passant de visagiste (terme utilisé dans les années 80) à coach en coiffure.

L'apparition du coaching provient de mult